Rencontre avec Bertrand Dubourg, président de la caisse locale de Caudebec-en-Caux

rencontre président caisse locale Caudebec-en-Caux
Depuis 2011, Bertrand Dubourg est président de la caisse locale de Caudebec-en-Caux.

Bertrand Dubourg, 47 ans, marié et père de 3 garçons, est agriculteur. Propriétaire de la Ferme de la Mare à Saint-Wandrille-Rançon (76), son métier très prenant ne l’empêche pas de s’investir pour les autres. En effet, Bertrand Dubourg est le Président de la caisse locale Caudebec-en-Caux, petit village situé dans le Parc naturel des Boucles de la Seine (76). Entretien

Bertrand Dubourg, vous êtes agriculteur. Parlez-nous de votre métier.

Originaire du Lot-et-Garonne, je me suis installé en 1995 en Seine-Maritime avec mes beaux-parents sur leur exploitation familiale. Depuis 2011, au départ à la retraite du père de mon épouse, je me suis associé avec un jeune agriculteur pour pouvoir répartir la charge de travail. Nous produisons des céréales (blé, maïs), mais aussi du lait, près de 650 000 litres par an. Depuis 4 ans, nous avons lancé une production de lin. Cette production sert, entre autres, à la fabrication de textiles en Chine.

Pourquoi vous êtes- vous engagé auprès de Groupama ?

C’est une histoire familiale, ma belle-mère siégeait au conseil de la caisse locale de Caudebec-en-Caux. En 2003, on m’a proposé de prendre sa place. Je suis donc devenu administrateur. Cela m’a plu : l’engagement, les liens que l’on peut développer… Depuis mon enfance, je suis entouré de personnes qui s’engagent auprès des autres. Mon grand-père, mon père, mon oncle faisaient partie de fédérations, de conseils communautaires etc. Puis, en 2011, j’ai passé un nouveau cap en devenant Président de la caisse locale de Caudebec-en-Caux.

Comment voyez-vous votre rôle de président de caisse locale ?

Je suis sur un territoire rural, la CL Caudebec-en-Caux rassemble 350 sociétaires. Mon rôle est d’être à l’écoute des sociétaires et de répondre aux mieux à leurs interrogations. Je crée du lien entre la partie administrative, les collaborateurs et les sociétaires. J’écoute, j’explique, je décide pour pouvoir faire changer les choses, bouger les lignes.

Comment se passe votre vie d’élu ?

Cette implication au niveau local est très enrichissante. Comme dans tout engagement, les personnes se réfèrent à moi, je rencontre parfois des situations délicates à gérer. Mon métier d’agriculteur est très prenant, cette fonction de Président me permet de « changer d’air », apprendre, m’adapter à un nouvel environnement, sortir de mon quotidien. Nous sommes une bonne équipe au conseil d’administration et nous avons de très bonnes relations avec l’équipe commerciale d’Yvetot.

Quels seront les grands rendez-vous de votre caisse locale en 2019 ?

Chaque année, nous organisons notre Assemblée Générale, et nous sommes partenaires de la Fête Médiévale de St-Wandrille-Rançon, le 1er week-end de mai. Pour certains événements, nous nous associons à la caisse locale d’Yvetot notamment le centenaire du Lycée Agricole d’Yvetot. Sinon, plusieurs fois par an, nous faisons appel au service Prévention, pour organiser des actions de sensibilisation (formations sur les nouveautés du code de la route, sur les spécificités du domaine agricole, constat à l’amiable). Ils sont très réactifs et à l’écoute des demandes et des évolutions.

Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite s’engager auprès de Groupama ?

Mon conseil : pousser la porte et essayer. En général, on n’est pas déçu, en tous cas je ne le suis pas. C’est certes, un investissement important, il faut savoir être disponible. Mais j’apprends tellement tous les jours sur les relations humaines. La vie passe tellement vite, il faut savoir lever la tête à un moment pour modifier un peu son quotidien.