Rencontre avec Xavier Collet, président de la caisse locale de l’Aigle

Xavier Collet, président caisse locale de Aigle2500 sociétaires, 100% des collectivités locales, une caisse locale engagée avec un bureau dynamique et soudée, Xavier Collet, 58 ans, président, n’a qu’un mot à la bouche : Esprit d’équipe.

Xavier Collet, parlez-nous de votre métier.

Depuis 32 ans, je travaille pour le Groupe Ruaux, spécialisé dans la vente de matériels pour les espaces verts (motoculteurs, tondeuses…) pour les professionnels, les particuliers et les collectivités. Aujourd’hui, j’occupe le poste de Responsable commercial. Je manage une trentaine de personnes sur trois départements (l’Orne, l’Eure et l’Eure-et-Loir). Je suis constamment en déplacement. Les magasins sont situés à l’Aigle, Alençon et Verneuil-sur-Avre.

Pourquoi vous êtes- vous engagé auprès de Groupama ?

Je suis sociétaire depuis toujours. En 2014, mon voisin qui était administrateur à la caisse locale de l’Aigle, m’a proposé d’intégrer le Conseil. A l’Aigle, il y a une belle agence, avec des personnes professionnelles et engagées. Pour l’instant, je ne peux pas me donner à 100% dans mon rôle d’Elu mais je me suis aussi engagé afin de garder ce contact avec la vie active et le terrain, le jour de la retraite venu.

Xavier Collet et Etienne Lefebvre.
Xavier Collet et Etienne Lefebvre, chargé de missions institutionnelles de l’Orne, échangent sur plusieurs dossiers.

Comment voyez-vous votre rôle de président de caisse locale ?

Avec mon travail, je suis énormément pris. Mais je me suis présenté au poste de président car personne ne se présentait. En 2017, l’ancien président est décédé, la vice-présidente Sylvie Cousin ne souhaitait pas prendre le poste de Présidente pour des raisons personnelles.

 

 

Aujourd’hui, notre modèle est simple : le travail d’équipe. Nous fonctionnons beaucoup par mail. J’ai  connaissance des dossiers mais pas nécessairement le temps de tous les gérer. Du coup mon équipe 100% autonome. Nous travaillons ensemble, main dans la main. Chacun étant expert dans son domaine. Je ne décide jamais tout seul.

Diriez-vous que vous êtes prescripteur de l’entité Groupama ?

Dans mon activité professionnelle, je rencontre beaucoup de personnes et je fais profiter Groupama de ce réseau. Il y a une très bonne ambiance à l’agence, entre les élus et les conseillers commerciaux. J’essaie de passer une fois par semaine pour discuter, si besoin des dossiers compliqués. Je connais 70% des clients ce qui est utile pour le réseau commercial. Alors parfois, les conseillers me demandent des renseignements. Nous sommes sur le terrain, proches des sociétaires. Nous faisons remonter des informations et donnons la possibilité aux clients de s’exprimer, et leur apportons cas échéant des informations.

Quels seront les grands rendez-vous de votre caisse locale en 2019 ?

Dans le cadre de la prévention, deux mairies vont être équipées de défibrillateurs auxquelles Groupama participe à hauteur de 500€ par appareil. Ainsi, nous nous investissons aussi auprès des personnes âgées avec la prise en charge de deux heures de formation dans une auto-école pour éviter la radiation de leur contrat. Côté Conseil, j’ai recruté plusieurs jeunes administrateurs pour penser à l’avenir.

Pour conclure, quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite s’engager auprès de Groupama ?

C’est intéressant Groupama, cela permet de découvrir un monde peu connu et d’apprendre plein de choses grâce aux formations. Tous ceux qui sont venus n’ont jamais été déçus. Pour le recrutement, nous essayons de recruter des personnes « qui parlent Groupama », qui sont sociétaires, et fédérateurs. Et lorsque l’on est administrateur ce n’est pas un investissement qui prend du temps. Le fonctionnement muatualiste est très important. On prend des décisions pour les clients, on apporte nos idées.