A la rencontre de Reynald Maillard, président de la caisse locale de Laval

Reynald Maillard, président de la caisse locale de Laval
Reynald Maillard, président de la caisse locale de Laval

Reynald Maillard dirige Alpha Signalétic, une entreprise mayennaise spécialisée dans les enseignes et supports publicitaires. A 44 ans, il est aussi le jeune Président de la Caisse Locale de Laval, qui réunit plus de 2500 sociétaires. Un parcours d’élu Groupama démarré en 2014, inspiré par son beau-père. Rencontre.

Reynald Maillard, parlez-nous de votre entreprise Alpha Signalétic.

Alpha Signalétic existe depuis 30 ans. Nous sommes installés à Laval et nous employons 10 personnes. Nous concevons, fabriquons et posons des enseignes et supports publicitaires pour les professionnels : des enseignes lumineuses et non lumineuses, des adhésifs pour les vitrines, pour les véhicules… Tout est fabriqué en interne.

Vous avez fait toute votre carrière chez Alpha Signaletic ?

Non. J’ai intégré Alpha Signalétic il y a 15 ans en tant que salarié, pour apprendre le métier de poseur. A l’époque, j’avais 29 ans et l’entreprise était dirigée par mes beaux-parents. Je me suis formé sur le tas pendant quelques années, et j’ai repris l’entreprise avec ma femme il y a 8 ans.

Et en parallèle de votre activité professionnelle, vous êtes Président de la Caisse Locale de Laval.

Oui. Je suis administrateur de la Caisse Locale depuis 2014 et j’en suis devenu président en 2016. A l’origine, c’est mon beau-père qui m’a proposé de devenir administrateur. Il était lui-même élu de la Caisse Locale, il arrivait en limite d’âge, et le Conseil d’Administration cherchait à apporter un peu de renouvellement. J’ai naturellement accepté de les rejoindre. Puis en 2016, notre Président arrivant aussi en limite d’âge, le Conseil d’Administration m’a suggéré de prendre sa suite.

Vous pouvez nous dire quelques mots sur la Caisse Locale de Laval ?

La Caisse Locale de Laval réunit plus de 2 500 sociétaires : principalement des particuliers, mais aussi des professionnels. Laval étant une assez grande ville, avec un tissu économique développé, nous sommes actifs sur le marché des entreprises. En revanche, le marché agricole représente une faible part de notre portefeuille. Cela est propre aux zones urbaines.

Selon vous, quelle doit être la première qualité d’un élu ?

Il faut être disponible, c’est très important. J’aimerais l’être encore davantage, mais mon activité professionnelle m’en empêche parfois. Il faut l’être pour accompagner le réseau commercial, pour répondre aux sollicitations des sociétaires, pour s’impliquer dans le rayonnement de Groupama… Cela demande de l’investissement, mais c’est très intéressant.

Qu’est-ce qui vous plait dans votre rôle d’élu ?

J’aime aider les autres et faire avancer les choses quand je le peux. J’apprécie aussi les échanges avec le réseau commercial. Les élus sont de plus en plus impliqués auprès de l’entreprise et des collaborateurs. La coopération progresse, c’est une très bonne chose.

Vous parliez du rayonnement de Groupama : votre Caisse Locale organise-t-elle des événements locaux ?

Oui, notamment sur le thème de la prévention et de la sécurité routière. Récemment, nous avons organisé des sessions de remise à niveau sur le Code de la Route. Plus de 100 personnes ont participé à la dernière. Un intervenant d’auto-école a animé la réunion, tout le monde s’est prêté au jeu et a repassé le Code dans les conditions du réel. Les retours ont été très positifs.

Avez-vous suivi des formations dédiées aux élus Groupama ?

Oui j’en ai suivi plusieurs : des formations pour les nouveaux élus et une formation spécifique pour les présidents de Caisse Locale. Les formations sont utiles et les intervenants sont de qualité. Suivre une formation est particulièrement nécessaire quand on est un nouvel élu, pour bien comprendre notre mission et le fonctionnement de l’entreprise. C’est toujours instructif, cela nous permet de repartir avec un bagage conséquent.

Votre Assemblée Générale de Caisse Locale arrive fin avril. Combien de personnes attendez-vous cette année ?

Plus de 250 sociétaires étaient présents l’année dernière et nous étions plutôt satisfaits. L’objectif est de faire encore mieux cette année !